La tour à patates – verdict de la saison 1

Avec un peu de main d’oeuvre bon mar­ché, j’ai dé­moulé la tour à pa­tates (d’un nou­veau genre, voir l’article de dé­part). Avec un crible au-dessus de la brouette, on a vite fait de fil­trer les pa­tates et de ré­cu­pé­rer le compost.

Le ré­sul­tat était ho­no­rable mais un peu dé­ce­vant. Ho­no­rable parce qu’il y avait en­vi­ron 3 kg de pa­tates (pour une em­prise au sol de 1m2 en comp­tant l’allée). Dé­ce­vant parce que sur la ving­taine de plants qui se par­ta­geaient la tour, seuls trois ou quatre avaient vrai­ment pro­duit des tu­ber­cules. Je soup­çonne comme sou­vent une his­toire d’irrigation. En l’occurrence, mon sys­tème de co­lonne d’irrigation en bou­teilles de lait em­pi­lées a eu ten­dance à n’arroser que le centre et le fond.

Donc j’ai vrai­ment en­vie de re­com­men­cer, avec des condi­tions plus pro­pices. Je pense que je vais en mettre une cet hi­ver dans la serre, pour voir, et avec vrai­ment de quoi ir­ri­guer comme il faut. Un ser­pen­tin en tuyau mi­cro­po­reux se­rait je pense pas mal du tout. En plus, dans la serre, ça jus­ti­fie vrai­ment le côté “gain de place” de la tour à patates.

Donc des nou­velles au printemps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *