Taille des cerisiers

Le cerisier est parmi les arbres fruitiers qui ne réagissent pas bien aux interventions de taille, autant pour la production que pour la cicatrisation des coupures, malaise qui se manifeste par la production d’un liquide gélatineux sur les anciennes branches. Comme tous les arbres fruitiers, on fait la distinction selon l’âge entre la taille de formation ou de culture, qui couvre les premières années de la vie, et la taille de production pour le cerisier adulte.

La taille de culturevise à former le squelette de la plante, et doit être exécutée au cours de la saison végétative (fin du printemps / début de l’été). Il est préférable d’effectuer la taille en vert plutôt que celle de fin d’hiver, parce que le climat doux favorise la cicatrisation des coupures.

La taille de production d’un cerisier adulte doit être effectuée de préférence fin été, lorsque la plante a achevé le cycle de production. La taille d’été peut être suivie d’une taille d’hiver (fin janvier-février) pour favoriser la végétation d’une plante épuisée. Le meilleur moment pour la taille en hiver varie selon la zone climatique. Dans tous les cas, la taille d’hiver devrait être retardée si le gel est prévu. Les meilleurs périodes  pour la taille de production coïncident donc avec la finde l’hiver et avec la fin de l’été. Contrairement aux premières années de vie (la taille de formation), il faut éviter d’intervenir au cours de la saison végétative, c’est à dire lors de la germination, la floraison et la fructification.

Vous devez utiliser la technique de coupe en arrière, en évitant de créer des souches, en ne perdant jamais de vue que le cerisier n’aime pas être taillé, et que cela ne stimule pas la production de manière significative. On pourrait résumer le tout en disant que le cerisier doit être taillé très peu. Le cerisier maintient la production quasiment constante, pendant des années. Il produit les fruits sur des branches des années précédentes, qu’il faut rénover avec des interventions douces de renouvellement. Toutefois, la taille de la branche doit être réalisée au point où il y a une ramification, qui remplacera la branche supprimée. Il faut éviter de couper les grosses branches, en soignant les plaies avec du mastic cicatrisant, qui crée également une barrière contre les attaques parasitaires. La taille doit être inclinée pour limiter les dégâts d’éventuelles pluies.

Pour les quelques interventions dont a besoin le cerisier, il faut les effectuer avec le maximum d’hygiène, en stérilisant les lames des outils. Les tailles doivent être réalisées par une main experte, sans créer de franges et en prenant soin des plaies avec le mastic cicatrisant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *