Pucerons des plantes

Guide d’informations sur les pucerons de plantes, de la description de l’insecte pour apprendre à reconnaître les dommages qu’il provoque sur les feuilles, les tiges et les pousses de plantes jusqu’aux méthodes les plus efficaces pour les combattre et prévenir leurs attaques. 

Comment reconnaître les pucerons de plantes : description des insectes et des dégâts causés

Les pucerons ou poux des plantes sont de petits insectes qui peuvent prendre différentes couleurs allant du jaune au vert et au noir, qui se nourrissent en suçant la sève des feuilles et des pousses. Ces piqûres provoquent non seulement la souffrance et le dessèchement de la plante, mais l’exposition aux attaques et la propagation des virus et des bactéries. Ils vivent en grandes colonies et passent d’une plante à l’autre, en volant avec agilité entre les feuilles qui, après leurs morsures, se ratatinent et se dessèchent. Certaines espèces de pucerons attaquent les racines qui développent des protubérances et déformations. Les substances de refus des pucerons, sous forme de « miellat », substance sucrée que l’on verse sur les feuilles, à partir desquelles se forment des champignons appelés fumagines. Les fourmis accompagnent généralement l’infestation des pucerons car se nourissent aussi du miellat. 

Quelles plantes sont plus sujettes 

Plantes ornementales : presque toutes, en particulier la rose. Plantes de potager : chicorée, carottes, haricots, tomates, laitue, céleri, petits pois 

Comment lutter contre les pucerons de plantes 

Une fois identifiés, les pucerons peuvent être combattus avec des insecticides spécifiques, trouvables dans les magasins spécifiques ou chez le fleuriste. On peut également essayer de nettoyer les parties concernées de la plante, si la colonie d’insectes est petite, en utilisant du savon pour plantes spécifiques. Les parties déjà attaquées par l’insecte doivent éliminées. 

Comment prévenir les attaques de ces insectes

Pour prévenir la prolifération de ces insectes qui aiment un climat chaud et sec, on peut effectuer une opération de paillis sur le terrain qui consiste à recouvrir le sol autour de la plante avec des matières organiques comme les feuilles, les brindilles, de la paille ou du plastique pour éviter la croissance des mauvaises herbes et maintenir l’humidité du sol. De plus, il ne faut pas exagérer avec la fertilisation et veiller à utiliser des engrais organiques matures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *