DÉSHERBEZ FUTÉ

Adaptez votre désherbage à chaque famille de plantes, la lutte sera plus facile ! C’est un proverbe ibérique qui dit :  » Il pousse plus de choses dans un jardin que n’en sème le jardinier « . Les mauvaises herbes sont les premières, souvent, à lever dans une terre nue où les graines attendaient depuis longtemps. D’un jardin à l’autre on ne retrouve pas les mêmes.

Il faut apprendre à les reconnaître car chacune a ses particularités
− Les orties et le mouron des oiseaux poussent dans une terre fertile, riche en azote
− Le trèfle et le liseron préfèrent un sol argileux
− Les gaillets gratterons se plaisent en terrains sableux
− Le plantain se développe dans un sol calcaire
− Les prêles prolifèrent dans une terre plutôt acide

Il faut aussi s’intéresser à leurs racines.
− Racine unique et profonde : chardon, laiteron, arrachage en une seule fois
− Racines diffuses : chiendent ou prêle (travail régulier)
− Racines cassantes : action minutieuse plutôt que force

Il existe trois méthodes de lutte pour le jardinier :
− Le sarclage : Très efficace
− Le paillage : Quand les plantes sont déjà hautes
− Le faux semis : Pour déclencher la germination et les éliminer avant le vrai semis

Une douzaine de plantes sont gênantes et indésirables au jardin : Le bouton d’or, le chardon, le chiendent, la ficaire, le gaillet gratteron, le laiteron, le liseron, le mouron blanc, le pissenlit, le plantain, le rumex et le trèfle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *